La boulimie est un trouble du comportement alimentaire (ou TCA).

Voici la définition de la boulimie selon Wikipédia : “La boulimie est caractérisée par un rapport pathologique à la nourriture, se manifestant par des ingestions excessives d’aliments (allant jusqu’à l’inconfort gastrique), de façon répétitive et durable. Ces ingestions, appelées crises de boulimie, peuvent durer entre quelques minutes et plusieurs heures.”

La boulimie se caractérise par des pulsions alimentaires où on mange beaucoup pendant une courte période de temps. Suivi d’un mécanisme de compensation des calories absorbées.

  • lorsque le mécanisme de compensation est le vomissement, on parle de boulimie vomitive
  • lorsque le mécanisme est autre (sport à outrance, jeûne…), on parle de boulimie non vomitive.

Quels sont les symptômes de la boulimie ?

Les symptômes de la boulimie sont :

  • des pulsions alimentaires
  • un mécanisme de compensation (se faire vomir, sport, jeûne…)
  • la peur de grossir
  • une mauvaise image de soi et de son corps
  • des changements d’humeurs (tension, anxiété…)
  • une obsession pour la nourriture (des pensées autour de la nourriture tout au long de la journée)
  • un sentiment de honte et de culpabilité
  • l’évitement de certaines activités sociales liées à la nourriture (restaurants, diners entre amis/famille…)
  • un sentiment de perte de contrôle face à la nourriture

La boulimie non vomitive est parfois confondue avec l’hyperphagie (ou hyperphagie boulimique).

La différence est que les personnes hyperphages n’utilisent pas de mécanisme de compensation pour éliminer les calories ingérées pendant les compulsions.

Le terme “hyperphagie” étant beaucoup moins connu, les personnes qui font de l’hyperphagie pensent souvent être “boulimique”.

Quelle est la cause de la boulimie ?

Il n’y a pas une seule et unique cause à la boulimie.
D’ailleurs, souvent ces causes se mélangent.

Les facteurs de risques sont :

  • génétiques
  • biologiques
  • traumatiques
  • psychologiques
  • et socioculturels

Mais d’après les études scientifiques. Le facteur de risque le plus commun est : les régimes et la mauvaise image de soi.

Toutes les études le montrent, vouloir contrôler notre corps et notre alimentation créé dans un premier temps une mauvaise relation avec la nourriture. Et cette mauvaise relation peut évoluer dans un second temps en obsessions et troubles alimentaires.

C’est la cause N°1 de l’apparition de la boulimie.

(cela veut dire qu’une personne peut avoir “un terrain fertile” aux troubles alimentaires, et le facteur de risque N°1 d’expression de ces troubles alimentaire est : la mauvaise image de son corps et les régimes)

Pourtant la plupart des femmes pensent que leurs troubles ne sont liés qu’à la psychologie ou aux émotions. Et qu’il n’y a donc rien à faire ou presque.

Si le côté psychologique est important pour traiter un trouble alimentaire, le côté “relation avec la nourriture” l’est aussi.

Et nous allons voir dans la suite de l’article comment soigner notre relation avec la nourriture.

Comment en sortir ?

On a vu que la boulimie peut avoir des causes variées.
Pour vaincre la boulimie, il n’y a donc pas une solution miracle.
Mais plusieurs choses peuvent aider à avancer et guérir de la boulimie petit à petit.

Nous vous encourageons à travailler avec un psychologue par exemple.

Et le plus gros facteur étant : “les régimes et la mauvaise image de soi”.
Nous vous encourageons aussi en parallèle à soigner votre relation avec la nourriture et votre corps.

C’est exactement pour ça que l’alimentation intuitive a été créée.
L’alimentation intuitive est une approche anti-régime créée par des nutritionnistes américaines, sur la base de nombreuses études scientifiques.

Cette approche vise à :

  • sortir de “la culture des régimes”
  • faire la paix avec la nourriture et notre corps
  • se reconnecter avec nos signaux internes (de faim et satiété)

L’alimentation intuitive est un excellent point de départ pour soigner la boulimie, à votre rythme. Tout en vous faisant accompagner par un psychologue pour le côté lié à la psychologie.

En travaillant sur les deux aspects en parallèle, on y voit plus clair.
Les deux sont complémentaires.

On comprend petit à petit ce qui est plutôt lié à notre psychologie (émotions, besoin de contrôle, traumatismes). Et ce qui est lié à la nourriture et notre corps (peur de grossir, peur de certains aliment, mauvaise relation avec la nourriture).

L’objectif de l’alimentation intuitive est de vous aider à soigner votre relation avec la nourriture (obsession, pulsions alimentaires).

Ça n’est pas une solution miracle, il faut voir ça comme une thérapie.