Le grignotage, ces petites prises alimentaires qui vous pourrissent la vie, vous connaissez ? Vous pensez qu’il n’y a rien à faire et vous voudriez savoir comment grignoter sans grossir ? Je vous propose dans cet article de comprendre -vraiment- ce qu’il se passe pour enfin réussir à les arrêter.

C’est parti.

femme grignotage

C’est quoi le grignotage ?

Essayons de parler le même langage, le grignotage qu’est-ce que c’est vraiment ?

Selon le Larousse grignoter en alimentation à deux significations :

  • Manger du bout des lèvres, par minuscules morceaux à chaque bouchée.
  • Manger de petites choses de temps à autres.

Bon, tout cela est un peu flou, mais ce qui vous amène est surement ce qui se rapproche de la deuxième définition, non ?

Continuons.

Selon Wikipédia, la définition est plus précise :

  • les grignotages sont des prises alimentaires plus ou moins régulière en dehors des repas et qui ne correspondent pas à une faim.

Ok donc manger sans avoir faim pendant un repas n’est PAS du grignotage. Mais manger sans avoir faim en dehors des repas, c’est du grignotage ?

C’est bizarre mais pourquoi pas…

Bon mais du coup qu’est-ce que c’est ce truc que vous vivez ? Des fringales ? De l’alimentation émotionnelle ? De la boulimie ?

Regardons de plus près…

Quelle grignoteuse êtes vous ?

Observez vous pendant ou après vos « grignotages » :

  • Vous êtes plutôt la grignoteuse distraite ? Qui mange de temps en temps 1 ou 2 cookies qui sont posés devant elle sans réfléchir et sans y penser le reste de la journée.
  • La grignoteuse affamée ? Qui mange dans l’urgence parce qu’elle a faim et qui une fois rassasiée passe à autre chose.
  • La grignoteuse émotionnelle ? Qui mange parce qu’elle veut fuir une émotion inconfortable.
  • La grignoteuse compulsive ? Qui ne peut pas s’empêcher de manger tout au long de la journée, de manière plus ou moins consciente, qui a toujours l’envie irrépressible de manger et qui a l’impression de ne jamais pouvoir s’arrêter.

Alors, quelle grignoteuse êtes-vous ?

Dans cet article je vais plutôt m’adresser aux grignoteuses compulsives et aux grignoteuse émotionnelles : celles qui ont des envies irrépressibles de manger et qui ont l’impression de ne rien contrôler.

Pour les grignoteuses distraites je vous invite a lire l’article sur le fait de manger en pleine conscience, et pour les grignoteuses affamées peut être l’article sur les fringales vous correspondrait plus.

Si vous n’arrivez pas à vous situer, je vous invite à poursuivre la lecture et voir si vous vous reconnaissez.

Qu’est-ce qu’il se passe vraiment quand vous grignotez ?

Continuez de vous observer pendant vos grignotages. Que ressentez vous ?

  1. Avez-vous l’impression de faire exprès ? De choisir consciemment de manger ? De prendre du plaisir en mangeant ? D’être satisfaite pendant et après ce grignotage ?
  2. Avez vous l’impression que ces grignotages sont incontrôlables ?
  3. Est-ce que vous culpabilisez de grignoter ?

Je sais, ça fait beaucoup de questions, mais ne sommes nous pas là pour essayer de comprendre ce qu’il se passe ? (Oups encore une question)

Si vous avez répondu « Non » à la première série de questions, puis « Oui » aux questions 2) et 3) : il est probable que ce que vous vivez n’est pas juste du grignotage.

A partir du moment où l’alimentation est incontrôlable, que vous n’êtes pas satisfaite et que vous culpabilisez : on parle d’une mauvaise relation à l’alimentation (ou alimentation troublée).

L’alimentation troublée cela signifie que la nourriture est une source de souffrance pour vous (même légère) et que cela augmente votre charge mentale. Une grande partie de vos pensées sont tournées vers votre corps et votre alimentation et cela vous génère du stress, des angoisses ou a minima de l’incompréhension.

Mais pourquoi avoir une mauvaise relation à l’alimentation vous fait grignoter ?

C’est un peu comme une sonnette d’alarme que votre corps a trouvé pour vous signifier qu’il a besoin que vous l’écoutiez plus et que vous répondiez vraiment à ses besoins. Ces « grignotages » sont en fait des envies irrépressibles de manger que l’on appelle aussi « compulsions alimentaires » (plus ou moins grosses).

Comment arrêter le grignotage ?

Boire de l’eau ? Faire de l’hypnose ? Manger des crudités ?

Lâcher l’affaire et grignoter sain ?

Vous l’avez compris, mais vous ne luttez pas contre du grignotage, vous luttez contre des compulsions, les astuces pour vous détacher du grignotage ne seront donc pas très utiles ici.

Voici quelques pistes à explorer pour arrêter les compulsions :

  • Manger régulièrement des repas suffisamment nourrissants. Et oui, ça parait contre-intuitif, mais pour que votre corps arrête de vous réclamer en permanence de manger, prenez les devants et nourrissez le. C’est le premier pas à faire pour prendre soin de lui. La nourriture contient deux éléments physiques essentiels au fonctionnement du corps : de l’énergie (et vous en dépenser même en dormant, même en restant assise sur une chaise) et des nutriments qui permettent le fonctionnement optimal de toutes les fonctions de votre corps. Lorsque vous ne mangez pas assez régulièrement, votre corps a peur que vous ne lui apportiez pas assez de ces deux éléments indispensables.
  • Retrouver des aliments que vous aimez vraiment manger. Cesser de négocier avec le plaisir. Faites vous la liste de vos aliments préférez, et intégrez-les au quotidien dans votre alimentation. Si vous ne savez pas vraiment ce que vous aimez, faites des tests, parcourez des recettes et lancez-vous. Soyez curieux et n’ayez pas peur de ne pas aimer. Car ça ne sera pas votre dernier repas.
  • Se débarrasser de la culpabilité. Votre corps a besoin de tous les aliments, même de ceux qui sont dans la catégorie « mauvais » dans votre tête (sauf si les aliments dans la catégorie « mauvais » sont des aliments moisis et périmés évidemment). Vous ne faites rien de mal lorsque vous mangez. Même lorsque vous mangez sans avoir faim, même lorsque vous grignotez. Vous ne faites que manger, vous n’avez tué personne, détendez vous.

Autrement dit : commencez à faire la paix avec l’alimentation.

Soignez cette relation conflictuelle qui prend le contrôle de votre corps et de vos pensées. Retrouvez la liberté de manger avec plaisir.

Faire la paix avec l’alimentation est le but de l’Alimentation Intuitive. Cette thérapie vous aide à appliquer les conseils qu’on a vu ensemble et ainsi arrêter de grignoter sur le long terme.