Vous voulez arrêter le sucre ?

Vous sentez que vous êtes accro au sucre.
Et donc naturellement vous vous dites :
“je dois arrêter le sucre, ça n’est plus possible”.

Un peu comme pour la cigarette.
Le seul moyen d’arrêter de fumer c’est… d’arrêter de fumer.
Logique, n’est-ce pas ?

Et bien, pas du tout.

Avec le sucre, c’est tout le contraire qui se passe.
Les dernières études scientifiques montrent que plus vous essayez d’arrêter le sucre, plus vous avec un comportement d’addict.

Oui, je sais.
Vous ne me croyez pas.

Parce que vous avez lu l’étude faite sur des rats dit que : “le sucre serait plus addictif que la cocaïne”.
N’est-ce pas ?

Mais saviez-vous que ces études ont depuis été contestées ?

Ici, vous allez voir ce que disent les dernières études scientifiques sur le sucre. Vous allez voir pourquoi l’addiction au sucre n’existe pas. Et d’où vient votre “sensation d’addiction” qui elle, existe belle et bien.

Êtes-vous accro au sucre ?

A chaque fois que vous croisez le regard d’un paquet de cookies vous finissez la tête dedans ? Ça vous dit quelque chose, non ?

Faites une recherche rapide sur Google et vous apprendrez que vous êtes probablement “accro au sucre” et que la seule façon de « guérir » est de supprimer le sucre de votre alimentation.
Pour toujours.

C’est le même message qu’on entend en boucle dans les média et sur les réseaux sociaux. “Oh mon dieu, le sucre est plus addictif que la cocaïne”.

Vous faites peut-être partie de ces personnes qui perdent le contrôle face aux aliments sucrés : cookies, chocolat, céréales, boisson sucrées.
(et peut-être même face aux aliments gras : pain beurre, pâtes, fast food).

C’est ce comportement qui nous fait penser qu’on est “addict au sucre”.
C’est vrai, quand on le vit, ça y ressemble beaucoup.

On peut se retrouver à manger des tablettes de chocolat bien au delà de notre faim, jusqu’à être au bord de l’explosion.

Après ça, on ressent un sentiment de honte et de culpabilité.
Voir même, du dégoût.

Ce comportement ressemble fortement à un comportement d’addiction.
Nous sommes d’accord.
Mais est-ce pour autant une addiction ?

Tout d’abord, définissons ce que nous entendons par “addiction”.

Il y a deux types d’addiction :

  • l’addiction comportementale : comme regarder Netflix tout le weekend par exemple. On commence par un épisode d’une série, puis on a du mal à s’arrêter.
  • l’addiction à une substance : les drogues, l’alcool ou le tabac.

Dans les média et sur les réseaux sociaux, le sucre est considéré comme une substance addictive, au même titre que le tabac et les drogues.

Donc on pense qu’il faut traiter cette “addiction” de la même manière qu’on traite l’addiction à au tabac : il faudrait se sevrer du sucre ?

Bannir le sucre, une bonne idée ? (ce que dit la science)

Si on se penche sur l’étude qui a été faite sur les rats.
Cette étude montrent que les rats abusent du sucre QUE quand ils ont été privés de nourriture pendant 12 heures. Les rats “témoins” qui n’étaient pas privés de nourriture ne se sont pas gavés de sucre.

En réalité, cette étude sur les rats a montré une réaction à la restriction alimentaire. Et pas une dépendance alimentaire.

La restriction alimentaire sous la forme d’un régime ou de l’élimination de groupes alimentaires (comme le sucre) pourrait expliquer votre “sensation d’addiction” au sucre.

Une étude sur des « mangeurs compulsifs » qui ont été encouragés à manger des aliments sucrés dans le cadre d’une formation sur l’alimentation intuitive a eu pour résultat de réduire de façon significative leur consommation excessive d’aliments sucrés.

Si l’addiction au sucre était réelle, cette étude aurait montré l’effet contraire n’est-ce pas ?

Les recherches sur les mangeurs intuitifs qui sont plus en phase avec leurs signaux naturels de faim et de satiété montrent qu’ils ont moins de restriction alimentaire (ils ne se privent pas et n’essaient pas de “réduire” certains aliments). Et en même temps moins de compulsions alimentaires.

Dans l’étude la plus récente sur l’addiction au sucre, les chercheurs ont conclu que :

  • “les études sur la dépendance au sucre à l’heure actuelle ne sont pas convaincantes” et que
  • “les chevauchements avec les compulsions alimentaires et la boulimie sont tels qu’il s’agit du même phénomène”.

Si vous vous sentez totalement hors de contrôle face au sucre ou à la nourriture en général. Votre “sensation d’addiction” existe vraiment. Mais les scientifiques appellent ça : des compulsions alimentaires ou de l’hyperphagie (boulimie non vomitive).

Dans ce cas, arrêter le sucre n’est pas une bonne idée, car ça peut au contraire empirer le problème.

Si vous avez des pulsions alimentaires, il vaut mieux se demander si vous vous êtes déjà privé de certains aliments dans votre vie ? Ou essayé de réduire la quantité de certains aliments ?

Cela peut expliquer (au moins en partie) votre comportement avec la nourriture et votre “sensation d’addiction”.

Si vous vous demandez quoi faire alors ?
Nous vous conseillons de vous intéresser à l’alimentation intuitive.

Note : une partie de cet article a été traduite de l’excellent article de Laura Thomas, diététicienne anglaise spécialiste des comportements alimentaires.