La Science

derrière l’alimentation intuitive

L’alimentation intuitive est avant tout une approche basée sur 90+ études scientifiques menées aux États-Unis par des chercheurs diététiciens, nutritionnistes et psychologues.

Les Dernières Études

 

Bégin C, Carbonneau E, Gagnon-Girouard MP, Mongeau L, Paquette MC, Turcotte M, Provencher V (2018)

Une étude quasi-expérimentale a évalué les comportements alimentaires et facteurs psychologiques dans le cadre d’une approche « Health At Every Size » dans un cadre réel. Après l’étude et un suivi d’une année, cette étude dans un contexte réel a montré son efficacité pour améliorer : les comportements alimentaires, le poids et les facteurs psychologiques, parmi des femmes ayant une relation compliquée avec le poids et l’image du corps.

Christoph MJ, Loth KA, Eisenberg ME, Haynos AF, Larson N, Neumark-Sztainer D (2018)

Chez les femmes, la mise à disposition d’un plus grand nombre d’informations nutritionnelles est associé à une augmentation de 17% de chance d’avoir des compulsions alimentaires. Chez les hommes, un comportement contradictoire est observé : une augmentation de 27% des comportements de maitrise du poids dits « sains » et en même temps une augmentation de 17% des comportements de contrôle du poids dits « malsains ». Il est important de considérer la manière dont les personnes utilisent les informations nutritionnelles, surtout en fonction de leur relation actuelle avec la nourriture (déjà troublée ou non troublée).

Saunders JF, Nichols-Lopez KA, Frazier LD (2018)

Manger intuitivement est un comportement alimentaire adaptable constamment, associé à : des effets positifs sur la santé physique et mentale, un risque réduit d’obésité et de trouble alimentaire. La nouvelle échelle d’évaluation du « mangeur intuitif » IES-2 est mieux adaptée aux particularités culturelles qui influencent la compréhension de l’alimentation intuitive.

Romano, K. A., Swanbrow Becker, M. A., Colgary, C. D., & Magnuson, A. (2018)

L’étude d’un groupe d’étudiants montre que se peser et compter les calories est associé à une augmentation des troubles alimentaires. Encourager l’alimentation intuitive dans un cadre de promotion de la santé devrait, au contraire, mener à des comportements alimentaires positifs, qui devraient améliorer la santé de cette population.