La team “healthy” déteste le sucre.
Et surtout le sucre raffiné.

On ne compte plus les articles et vidéo youtube à charge contre le sucre raffiné.
Il serait responsable de toutes les maladies de la terre,
et même du réchauffement climatique.

Mais notre objectif ici n’est pas de vous dire s’il faut manger du sucre ou pas.
Nous en avons déjà parlé dans cet article.

L’objectif de cet article est de montrer à quel point la team healthy fait preuve
d’une incompréhension totale concernant le sucre et le fonctionnement de notre corps.

Ils disent que le sucre blanc est à bannir car il est dangereux.
Et que le sucre “non raffiné” est OK.

Nous allons voir pourquoi ça ne rime à rien.
Et pourquoi, peu importe le sucre que vous choisissez,
c’est exactement la même chose pour votre corps.

D’abord, il est important de rappeler que 92% du sucre en France provient de la betterave.
Ce sucre est blanc, il provient d’une plante, et il n’est pas raffiné.

1ère erreur de la team healthy : confondre sucre blanc et sucre raffiné.

A les écouter, il y aurait d’un côté le sucre raffiné :
celui qu’on ajoute aux aliments et boissons (sucre blanc ou “pas naturel”).
Et de l’autre, le sucre naturel (non raffiné) :
celui qu’on trouve dans certains aliments comme le miel ou le sirop d’érable par exemple.

L’OMS conseille de ne pas dépasser 30g de sucre par jour dans notre alimentation (7 cuillères à thé environ).
Mais l’OMS ne s’intéresse pas de savoir si ce sucre est raffiné ou non.

Alors pourquoi la team “healthy” nous parle à longueur de journée de sucre raffiné ?
Et bien, peut-être parce qu’aucun d’entre eux n’a de diplôme de nutrition ?

Glucose et fructose

Tous les sucres, qu’ils soient naturels ou non,
sont constitués de deux “sucres basiques” : le glucose et le fructose.

Le glucose augmente votre taux de sucre dans le sang (pas cool).
Et les scientifiques pensent que le fructose (ex : sucres ajoutés et jus de fruits)
peut perturber le foie et causer des troubles métaboliques
(contrairement au fructose naturellement présent dans les fruits et légumes).

Le sucre blanc est composé de ces deux sucres basiques (glucose et fructose).
Ces deux sucres basiques, quand ils sont ensemble, forment “le saccharose”.

Le saccharose c’est ce que vous mettez dans votre thé.
C’est le sucre de table.

Quelle est la différence avec les sucres “bons pour la santé” ou “acceptable” d’après la team “healthy”.

Le sirop d’érable est composé à 66% de saccharose.
Le sucre de coco ? 80% de saccharose.
En gros, le sirop d’érable et le sucre de coco sont… du sucre blanc.

Vous comprenez ?
Chimiquement parlant, du sucre, c’est du sucre.

Oui mais le sucre raffiné n’est pas “naturel”

D’abord, comme on l’a vu plus haut, 92% du sucre blanc est “naturel” aussi.
Il provient de la betterave, qui est une plante naturelle il me semble ?

Ensuite, “naturel”, qu’est-ce que ça veut dire ?

Il y a bien un procédé industriel pour extraire le sucre blanc de la betterave.
Et c’est pareil pour le sirop d’érable et le sucre de coco.

Nous n’avons pas encore vu de bouteille de sirop d’érable pousser dans un arbre.
Vous pensez vraiment que votre foie voit la différence entre le procédé industriel de la betterave et celui de l’érable ?

Méfiez-vous quand on vous parle de “produits transformés”.
Ça veut tout et rien dire.
Tout ce que nous consommons a été plus ou moins transformé.
Et ça ne veut pas dire que c’est “dangereux”.

La pasteurisation du lait est un procédé industriel qui évite pleins de maladies par exemple.
Heureusement que le lait est transformé.

Mais qu’en est-il des minéraux présents dans le sucre “naturel” ?

La team “healthy” dit que les sucres “naturels” ou “sucre non raffinés” sont meilleurs,
parce qu’ils contiennent plus de minéraux et d’antioxydants.
Et techniquement, c’est vrai.

Mais voyez pourquoi cet argument est stupide.

Prenons l’exemple du calcium.
Pour 100g, le sucre blanc contient 1 mg de calcium.
Le miel, 6 mg de calcium.
Et le sirop d’érable, 10 mg de calcium.

Sauf que… qui mange 100g de sucre d’un coup ?

La quantité de sucre “non raffiné” nécessaire pour que les bénéfices des minéraux supplémentaires
se fassent ressentir ANNULERAIT IMMEDIATEMENT les bénéfices des minéraux…

Et oui… s’il faut manger 1 kilo de sucre pour bénéficier des minéraux du sucre…
autant manger d’autres aliments qui contiennent ces mêmes minéraux
et éviter de détruire notre santé avec autant de sucre.

C’est plus intelligent non ?

Et l’indice glycémique alors ?

L’indice glycémique (IG) est essentiellement une mesure de la rapidité avec laquelle le glucose est absorbé dans le sang.
Les aliments ayant un IG bas aident à maintenir les niveaux de glycémie stables et les empêche de monter trop haut.

La team healthy nous dit que les alternatives du sucre blanc ont un IG plus faible que le sucre blanc.
Ce qui est techniquement vrai.

Mais encore une fois,
cela montre un manque total de compréhension du fonctionnement de la nutrition dans la vraie vie.

Imaginez, vous ajoutez une cuillère à café de sucre “naturel” à votre porridge.
Encore une fois le volume de sucre est si faible, que la différence d’indice glycémique est ridicule.

Une mesure beaucoup plus intéressante est la charge glycémique (CG).
La charge glycémique prend en compte à la fois la rapidité d’absorption du glucose dans le sang
ET la “portion courante” de cet aliment que vous mangez.
Ça vous donne une vision complète de “comment un aliment affecte la quantité de sucre dans votre sang”.

Le sirop d’érable a une charge glycémique de 7.
Le sucre blanc : 6.

Donc… si on utilise la charge glycémique,
le sucre blanc est même meilleur que le sirop d’érable.

La prochaine fois qu’un membre de la team healthy vous parle de “sucre raffiné”,
envoyez lui cet article.

Note : cet article est une traduction de cet excellent article de Laura Thomas, diététicienne et chercheuse anglaise.