Le livre officiel de l’Alimentation Intuitive

Dans ce livre

^

Suivre les dix principes de l’Alimentation Intuitive et établir une nouvelle relation de confiance avec la nourriture

^

Lutter contre la culture des régimes et rejeter à jamais la mentalité de régime

^

Trouver de la satisfaction dans ses choix alimentaires

^

Traiter ses émotions, son corps et soi-même avec bienveillance

^

Prévenir ou guérir les symptômes d’un trouble alimentaire

^

Respecter son corps et faire la paix avec la nourriture, quel que soit son âge et son poids

^

Suivre les signaux positifs du corps comme un guide et une source d’inspiration

Introduction

Si on pouvait gagner des points à chaque régime entrepris, comme dans le cadre d’un programme de fidélité, la plupart d’entre nous aurait déjà gagné un voyage aller-retour sur la lune. L’industrie mondiale de la perte de poids devrait atteindre 278,95 milliards de dollars d’ici 2023, ce qui pourrait financer le voyage pour les générations à venir. Mais paradoxalement, nous semblons avoir plus de respect pour nos voitures que pour nous-mêmes. Si vous aviez amené votre voiture chez un garagiste pour des contrôles réguliers, et qu’après avoir passé du temps et dépensé de l’argent, la voiture avait cessé de fonctionner, vous ne vous diriez pas que c’est de votre faute. Pourtant, malgré le fait que près de 95% des régimes échouent, vous avez tendance à vous blâmer vous-même, et non le régime ! N’est-il pas surprenant qu’avec un tel taux d’échec, nous ne remettions pas en question l’idée même de faire un régime ?

Mais que signifie réellement l’échec ? Généralement, cela veut dire que la majorité des personnes qui suivent un régime et qui perdent du poids le reprennent, et elles sont nombreuses à en reprendre encore davantage (des études montrent que jusqu’à deux tiers des personnes reprennent plus de poids qu’elles n’en ont perdu !). Mais se concentrer sur la perte de poids comme définition de l’échec ne permet pas de comprendre la racine du problème : pourquoi se focalise-t-on sur la perte de poids ? Pourquoi valorise-t-on les corps plus minces par rapport aux corps plus gros ? Pourquoi les gens jugent-ils leur valeur à la lumière d’un chiffre sur une balance ? Les régimes échouent parce qu’ils encouragent la stigmatisation du surpoids en ne reconnaissant pas que chaque personne est unique et que chaque individu est digne de respect tel qu’il est. Ce livre a pour objectif de vous fournir des informations qui vous permettront de ne plus blâmer ni votre volonté ni votre corps. Nous vous présenterons quelques nouvelles idées qui vous aideront à valoriser votre individualité et tout ce qui fait de vous une personne unique.

Au départ, lorsque nous avons ouvert nos cabinets respectifs, on ne se connaissait pas. Pourtant, chacune de notre côté, nous avons eu des expériences de consultation remarquablement similaires qui nous ont poussées à repenser notre façon de travailler. Cela a conduit à un changement considérable dans la pratique de notre métier et, des années plus tard, à la création de ce livre.

Bien que nous exercions notre métier séparément, nous avons sans le savoir, chacune de notre côté, essayé d’éviter le piège de centrer notre travail sur le contrôle du poids. Nous avons refusé de prescrire une formule dont la seule issue était l’échec. Mais, alors que nous voulions éviter les conseils centrés sur la perte de poids, les médecins continuaient de nous envoyer leurs patients. En général, leur tension artérielle ou leur cholestérol était élevé. Et, quel que soit leur état de santé, la perte de poids était considérée comme la clé du traitement. Comme nous voulions aider ces patients, nous nous sommes intéressées à la question de la perte de poids avec pour engagement de le faire différemment : nos patients y parviendraient. Ils seraient parmi les 5 % qui réussissent. Il est clair qu’à ce moment-là, nous n’avions même pas encore pris en considération la problématique sociétale qui consiste à mettre l’accent sur le poids. De plus, à l’époque, il n’y avait pas la quantité d’études dont nous disposons aujourd’hui, qui montrent les taux d’échec prodigieux ainsi que les dommages causés par les régimes.

Nous avons créé de parfaits plans alimentaires en fonction des goûts de nos patients, de leurs modes de vie et de leurs besoins spécifiques. Ces plans étaient élaborés à partir du « système d’échange », un corps de principes couramment utilisé pour la planification des repas des personnes diabétiques et pour le « contrôle du poids ». Nous avons dit à nos patients qu’il ne s’agissait pas d’un régime, car, même à l’époque, nous savions que les régimes ne fonctionnaient pas. Nous pouvions justifier le fait que ce ne soit pas un régime en expliquant qu’il était possible de choisir entre du poulet, de la dinde, du poisson ou de la viande maigre. Les patients pouvaient manger un bagel, un muffin ou un toast. S’ils voulaient vraiment un biscuit, ils pouvaient en manger un (pas cinq !). Ils pouvaient manger autant d’aliments non caloriques qu’ils voulaient, de sorte qu’ils n’aient jamais à avoir faim. Nous leur avons dit que s’ils avaient envie d’un aliment en particulier, ils pouvaient le manger sans culpabilité. Mais nous avons aussi insisté, doucement mais fermement, sur le fait que respecter leurs plans personnalisés les aideraient à atteindre leurs objectifs. À mesure que les semaines passaient, nos patients étaient désireux de nous faire plaisir et suivaient leurs plans alimentaires. Nous les pesions chaque semaine (ce que nous ne ferions jamais aujourd’hui !), et, avec le temps, leurs objectifs de poids ont été atteints.

Malheureusement, quelques temps plus tard, nous avons commencé à recevoir des appels de certains de ces patients nous disant qu’ils avaient encore besoin de nous. Par la force des choses, le poids perdu était revenu. Ils appelaient en s’excusant. Ils n’arrivaient plus à respecter le programme. Ils avaient peut-être besoin de quelqu’un pour les surveiller. Peut-être qu’ils n’avaient pas assez de volonté. Peut-être qu’ils n’étaient tout simplement pas aptes à suivre un programme. Ils se sentaient coupables et démoralisés.

En constatant cet « échec », nos patients ne s’en sont pris qu’à eux-même. Après tout, ils nous faisaient confiance, nous étions les « grandes nutritionnistes » qui les avaient aidés à perdre du poids. Ils en ont donc conclu que c’étaient eux qui avaient fait quelque chose de mal, pas nous. Au fil du temps, il est devenu évident que cette approche était très mauvaise. Toutes nos bonnes intentions ne contribuaient qu’à renforcer l’image très négative que nos patients avaient déjà d’eux-mêmes : qu’ils n’avaient ni maîtrise ni volonté, et donc qu’ils étaient nuls. Cela a généré de la culpabilité, de la culpabilité et encore plus de culpabilité.

À ce moment-là, nous avons toutes deux atteint un tournant dans notre pratique. Comment pouvions-nous, d’un point de vue éthique, continuer à enseigner des choses qui semblaient logiques et saines sur le plan nutritionnel, mais qui déclenchaient un tel bouleversement émotionnel ? Et d’un autre côté, comment pouvions-nous négliger un domaine comme la nutrition qui pouvait avoir un effet aussi profond sur la santé future d’un patient ? (C’est du moins ce qu’on nous avait appris à penser !)

Alors que nous nous débattions avec ces questions, nous avons commencé à explorer une partie de la littérature populaire, et à lire des études scientifiques qui suggéraient une approche diamétralement opposée à la pratique des régimes (même ceux approuvés par un diététicien). Parmi les professionnels qui ont ouvert la voie à une approche non-diététique, et qui nous ont influencées, on trouve Jane R. Hirschmann, CSW ; Carol H. Munter ; Lela Zaphiropoulos, CSW ; Susie Orbach, PhD ; Janet Polivy, PhD ; C. Peter Herman, PhD ; et Leann L. Birch, PhD, entre autres. Ils ont proposé un mode d’alimentation qui permettait tous les choix alimentaires, mais qui ne traitait pas de nutrition. Nos premières réactions ont été très sceptiques, voire carrément négatives. Comment pouvions-nous, en tant que nutritionnistes (diététiciennes agréées), formées pour examiner les liens entre la nutrition et la santé, cautionner une façon de manger qui semblait rejeter les fondements mêmes de nos connaissances?

La lutte se poursuivit. Les plans alimentaires « sains » maintenaient l’attachement des patients à la culture des régimes, avec la déception qui l’accompagnait, mais “l’alimentation à la demande” décrite dans les livres de psychologie populaire de la fin des années 1960 jusqu’aux années 1980 semblait incomplète.

Puis, nous avons résolu ce conflit en développant le processus d’Alimentation Intuitive et ses dix principes. Note spéciale aux professionnels de santé : nous avons pris conscience que ce conflit, ou cette dissonance cognitive, est une expérience courante pour les professionnels de santé, qui ont été formés à une approche de la santé centrée sur le poids, affirmant que le poids d’une personne détermine sa santé. La santé ne se résume pas à ce que l’on mange : la relation avec la nourriture, la santé mentale, les déterminants sociaux de la santé, pour n’en citer que quelques-uns, sont également à prendre en compte. Par ailleurs, le poids n’est pas un comportement. Cette affirmation marque le début d’un grand parcours de déconstruction, qui est inconfortable au début. Sachez simplement que vous n’êtes pas seul sur ce chemin.

 

Notre livre est devenu un pont entre le mouvement anti-régime en plein développement, et la communauté des professionnels de santé. Comment concilier les questions d’aliments interdits et continuer à manger de manière nutritive, sans suivre de régime ? Dans ce livre, nous vous dirons comment concilier ces impératifs.

Si vous êtes comme la plupart de nos patients, vous en avez assez de suivre des régimes et des plans alimentaires rigides, tout en étant terrifié à l’idée de manger. La majorité des personnes qui entrent dans nos cabinets ne sont pas à l’aise dans leur corps. L’Alimentation Intuitive offre une nouvelle façon de manger saine pour votre esprit et votre corps, et qui met fin à la lutte contre vous-même. C’est un processus qui libère des entraves des régimes (qui ne peuvent conduire qu’à la privation, la rébellion et la reprise de poids). Il s’agit de revenir aux fondamentaux, en faisant confiance à son corps et aux signaux qu’il envoie. L’Alimentation Intuitive ne changera pas seulement votre rapport à la nourriture, elle changera aussi votre vie. En réalité, beaucoup des patients mentionnés dans ce livre sont venus nous voir simplement dans le but de perdre du poids. Bien qu’ils nous aient parlé d’inconfort physique ou émotionnel, ils croyaient avant tout n’être pas assez bons s’ils ne perdaient pas de poids, puis ils ont fini par apprendre à trouver du réconfort et de la gratitude dans le moment présent.

Nous ne jugeons pas les gens qui veulent perdre du poids, c’est une conséquence de la culture des régimes, qui est omniprésente et problématique. C’est un système culturel de croyances, de discours et de comportements qui accordent de la valeur au poids et à l’apparence d’une personne plutôt qu’à son bien-être, et qui, malheureusement, est devenu courant. La culture des régimes met la minceur sur un piédestal, l’assimilant à la santé et à la vertu morale, tout en diabolisant certains aliments et en en glorifiant d’autres. Il est difficile de passer ne serait-ce qu’une seule journée sans entendre des conversations, voir des publicités, ou des publications sur les réseaux sociaux qui nous montrent comment modeler notre corps. Les professionnels de santé ne sont pas à l’abri de la culture des régimes, certains d’entre eux soumettent leurs patients à des régimes hypocaloriques, ou leur interdisent tout un groupe d’aliments, même si aucune étude ne montre que ces méthodes sont durables, efficaces sur le long terme, ou sans danger. Malheureusement, les études confirment que les professionnels de santé sont parmi les principaux responsables de la stigmatisation liée au poids.

Le problème est que toute focalisation sur la perte de poids sabotera votre capacité à vous reconnecter avec les signaux d’alimentation intuitive de votre corps. Lorsque vous vous concentrez sur votre poids, vous ne pensez qu’aux mesures externes de l’alimentation, comme les portions ou les macronutriments, plutôt que de vous relier à vos signaux internes. (C’est pourquoi nous aimons dire que l’intuition alimentaire est un travail qui vient de l’intérieur.) À l’inverse, en vous concentrant sur vos progrès quotidiens, comme être plus satisfait de vos repas et rester plus présent dans votre alimentation et dans votre vie, vous aurez une sensation de connexion, qui peut conduire à des sentiments de joie et de bien-être.

Mais avant de poursuivre, nous tenons à souligner que ce livre a été écrit par deux femmes blanches cisgenres, bénéficiant du privilège de la minceur, et qui se sentent reconnaissantes des nombreux autres privilèges qui leur ont été octroyés. Aucune de nous n’a souffert d’insécurité alimentaire ou de stigmatisation en raison de notre poids, ce qui n’est pas le cas de nombre de nos lecteurs.

Il sera important de travailler avec un praticien qui est formé à l’Alimentation Intuitive mais aussi à la problématique qui vous concerne, par exemple : la question des traumatismes, la thérapie nutritionnelle médicale, les troubles alimentaires, ou les troubles psychiques. Bien entendu, certaines personnes n’ont pas accès aux ressources pour apprendre ce processus, et nous en sommes conscientes. Nous admettons que nous ne connaissons même pas toutes les raisons qui pourraient empêcher les personnes d’accéder à ces ressources. Manger de manière intuitive est un privilège.

Nous souhaiterions que la souffrance que tant de personnes vivent dans ce monde n’existe pas. Nous continuerons à travailler pour faire de ce monde un monde meilleur, un monde dans lequel l’Alimentation Intuitive peut être accessible à toute personne. L’Alimentation Intuitive est un outil, grâce auquel nous apprenons constamment et nous nous efforçons de tendre vers une inclusion radicale. L’Alimentation Intuitive est un cadre d’alimentation empathique et autogéré qui traite tous les corps avec dignité et respect.

Nous nous soucions profondément de la relation que vous avez avec votre corps et de la relation que nous pouvons former ensemble. Nous recevons humblement et avec gratitude les commentaires nous permettant de nous améliorer.

Nous espérons que l’Alimentation Intuitive fera une différence dans votre vie, car ça a été le cas pour nos patients. D’ailleurs, lorsque nos patients ont appris que nous écrivions ce livre, ils ont voulu partager avec vous certaines leçons qu’ils ont apprises au cours de leur parcours :

– « N’oubliez pas de leur dire que, même s’ils font une crise de boulimie, cela peut s’avérer être une expérience formatrice, car ils en apprendront beaucoup sur leurs pensées et leurs émotions. »

– « Dites-leur que le fait de prendre un moment pour voir s’ils ont faim ne signifie pas qu’ils ne peuvent pas manger s’ils constatent qu’ils n’ont pas faim. C’est juste un temps mort pour s’assurer qu’ils ne sont pas en mode pilote automatique. S’ils veulent manger de toute façon, ils le peuvent! »

– « Quand je vais à une séance, j’ai l’impression d’aller me confesser à l’église. C’est parce qu’avant, à chaque fois que j’allais chez le diététicien, après m’avoir pesé, il me demandait de lui dire comment j’avais pêché depuis la dernière fois. Sache que cela ne vient pas de toi, mais de la Police de la Nourriture ».

– « J’ai l’impression d’être sorti de prison. Je suis libre et je ne pense plus à la nourriture tout le temps. »

– « Parfois je me mets en colère, parce que la nourriture a perdu sa magie. Rien n’a autant de goût qu’à l’époque où elle était interdite. J’ai continué à chercher le vieux frisson que la nourriture me procurait jusqu’à ce que je me rende compte que mon excitation dans la vie ne viendrait plus de mon alimentation. »

– « Avec la permission vient le choix. Et j’ai un sentiment de pouvoir quand je fais des choix basés sur ce que je veux et non sur ce que quelqu’un d’autre me dit de faire ».

– « Après avoir arrêté mes excès, je me suis sentie assez déprimée parfois et même en colère à d’autres moments. Je me suis rendue compte que la nourriture masquait mes émotions négatives. Mais elle cachait aussi mes sentiments positifs. Je préfère me sentir bien et mal plutôt que de ne rien sentir du tout ! »

– « Quand j’ai vu à quel point j’utilisais les régimes et l’alimentation pour faire face à la vie, je me suis rendu compte que je devais mieux gérer une partie du stress de mon quotidien si je voulais un jour laisser tomber la nourriture comme mécanisme d’apaisement. »

– « Il y a des journées où j’ai très faim, et d’autres très peu. C’est tellement agréable de manger plus parfois et de ne pas me sentir coupable parce que je vais à l’encontre d’un plan imposé ».

– « Je suis tellement excité quand je vois un aliment que j’avais l’habitude d’éviter. Maintenant, je me dis : c’est ok, c’est là et c’est à moi !

– « Je suis si heureuse que vous écriviez ce livre, car il m’aidera à expliquer ce que je fais. Tout ce que je sais, c’est que ça marche ! »

– « Quand je suis dans la mentalité des régimes, je ne peux pas penser aux vrais problèmes de ma vie. »

– « C’est la meilleure chose que j’ai jamais faite de ma vie pour prendre soin de moi. »

"MERCI" n'est pas assez fort pour exprimer ce que je ressens. Pour la première fois en 25 ans, je me sens belle et vivante… et j'ai surtout retrouvé ma liberté et ma joie de vivre.

Un mot me vient à l'esprit quand je pense à ce livre : LIBERTÉ. Ma vie a radicalement changé grâce à ce livre. Si vous envisagez de vous lancer dans ce voyage, FONCEZ !

Je vous suis éternellement reconnaissante. Je n'ai pas les mots pour vous dire à quel point ce livre a changé ma vie.

Je luttais contre un trouble de l’alimentation depuis un certain temps, c'est mon psychologue qui m'a conseillé ce livre. Je l'ai lu en trois jours et cela a littéralement changé ma vie.

A propos des auteures

Evelyn Tribole est l’auteure de 9 livres et co-auteure du best-seller L’Alimentation Intuitive qui a donné lieu à plus de 125 études à ce jour montrant les avantages de cette approche. Evelyn aime prendre la parole en public dans le monde entier et forme des professionnels de la santé sur la manière d’aider leurs patients à cultiver une relation saine avec la nourriture, l’esprit et le corps grâce au processus d’alimentation intuitive.

Les médias sollicitent souvent Evelyn pour son expertise, elle a donné des centaines d’interviews, notamment pour le New York Times, CNN, NBC’s Today Show, MSNBC, Fox News, USA Today, The Wall Street Journal, The Atlantic, Vogue, Ten Percent Happier et People magazine. Evelyn a été l’expert en nutrition de Good Morning America et porte-parole national de l’Académie de nutrition et de diététique pendant six ans.

Evelyn Tribole

Elyse Resch est thérapeute en nutrition  depuis plus de trente-sept ans, spécialisée dans l’alimentation intuitive, les troubles de l’alimentation et la Santé Pour Tous. Sa philosophie embrasse l’objectif de développer la positivité corporelle et de renouer avec sa sagesse intérieure concernant l’alimentation. Elyse est une nutritionniste certifiée sur les troubles alimentaires, membre de l’Association internationale des professionnels des troubles de l’alimentation et membre de l’Académie de nutrition et de diététique. 

Elle encadre et forme des professionnels de santé, et participe à des organisations et activités qui tournent autour de la prévention et la guérison des troubles alimentaires. Son plat préféré est les pâtes et elle aime aussi le chocolat noir !

Elyse Resch

disponible maintenant